EXCEPTIONNEL DOMAINE DE CHASSE DE 1000 HECTARES



1000 HECTARES d'un seul tenant sans servitude

Domaine forestier d'un peu moins de 1000 hectares d'un seul tenant sans aucune servitude.
Le bien comprend de nombreux bâtiments répartis sur tout le territoire, dont un bon nombre libres de toute
occupation.
Le territoire qui entoure ces bâtiments est composé de plaines, de bois, et d’eaux, en partie clôturé pour la
partie sud-est.
Les terres agricoles au nord du territoire sont principalement louées par baux ruraux.
Le terrain présente une forme de polygone trapézoïdale irrégulier et ne comporte aucune voie publique.
Les bois constituent essentiellement la partie sud. La partie sud-est est constituée de terres libres. Les terres
agricoles louées constituent l’essentiel de la partie nord et nord-est.
Une grande partie de la propriété boisée est clôturée, essentiellement sur la partie sud. C’est une clôture
constituée d’un grillage de type Ursus s’élevant à 2 mètres au-dessus du niveau du sol et enterrée de 50
centimètres. Elle est doublée d’un clôture en petit grillage, également enterrée de 50 cm, et dépassant
d’environ 50 cm au-dessus du niveau du sol. Ces grillages sont soutenus par des poteaux en bois de type
châtaignier. Les accès sont constitués de portails automatiques et de passages dits canadiens.
Le terrain est principalement constitué de cinq natures foncières distinctes :
• les plaines agricoles d’une contenance totale de 524 ha 90 a 83 ca,
• la partie forestière d’une contenance totale de 381 ha 13 a 42 ca,
• les étendues d’eaux d’une contenance totale de 17 ha 72 a 82 ca,
• les landes d’une contenance totale de 15 ha 34 a 87 ca,
• les sols, terrains d’agrément, vigne set carrières d’une contenance total de 14 ha 29 a 26 ca.
Les landes sont en cours de boisement assez avancé sur la majorité de leur surface. Nous ajouterons donc
cette surface de landes à la partie forestière. Trois campagnes de boisement ont utilisé environ 70 hectares de
plaines qui de ce fait seront également ajoutés à la partie forestière pour arriver à une surface totale
forestière d’environ 450 hectares.
Le terrain est donc en réalité constitué de quatre natures foncières distinctes :
• les plaines agricoles d’une contenance totale de 454 ha 90 a 83 ca,
• la partie forestière (avec landes boisées et plantations) d’une contenance totale de 466 ha 48 a 29 ca,
• les étendues d’eaux d’une contenance totale de 17 ha 72 a 82 ca,
• les sols et terrains d’agrément d’une contenance total de 13 ha 12 a 87 ca.

Les 17ha 72a 82 d’étendues d’eau se répartissent en 17 étangs principaux et de multiples mares et points
d’eau.
De nombreux bâtiments d’habitation et d’exploitation se trouvent répartis sur le territoire, avec un ilot
principal situé au nord du site qui comprend entre autres le château et la maison principale.
La partie forestière – environ 467 hectares
La surface de la partie forestière qui représente 467 hectares environ de la propriété est inclue en très grande
partie dans la surface de 467 ha des deux Plans Simples de Gestions. Ces PSG ont été établi pour une
période d’application courant du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2027 par un Expert Forestier local, pour le
compte des deux SCI propriétaires. Ils nous ont permis de préciser une partie des informations suivantes en
complément de nos propres observations.
Cet ensemble forestier est réparti en différents ilots :
• un ilot principal au sud-ouest du domaine,
• un petits ilot au sud-est du domaine,
• de très petits ilots épars au nord-est et à l’est du domaine.
Il n’existe actuellement pas de valeur sylvicole particulière, hormis :
• une futée résineuse régulière de plus de 15 mètres (parcelle 03-d essentiellement)
• une futaie feuillue régulière de plus de 15 mètres (parcelles 8-b et 8-c essentiellement).
Les objectifs généraux de la propriété sont la production de bois, mais aussi et surtout l’agrément et la
chasse. Les équipements mis en place, notamment au niveau des portails automatiques, en témoignent.
L’activité cynégétique semble réalisée dans les règles de l’art. Le plan de chasse est appliqué au maximum
pour protéger la forêt mais les dégâts sont tout de même généralisés sur le site.
La gestion sylvicole passée à surtout consisté en coupes de taillis et coupes sanitaires dans les réserves.
Le réseau d’assainissement est en excellent état. Il a fait l’objet de travaux récents ce qui valorise les
parcelles, ainsi que les très belles allées forestières et leurs étoiles, et favorise la circulation de l’eau partout.
La forêt est équipée de voies privées accessibles tous temps (routes et chemins en calcaire), et de chemins de
terre non accessibles aux grumiers. Elle est bordée de voies publiques accessibles.
Bien qu’il n’existe pas de place de dépôt référencé dans le plan simple de gestion de nombreux
emplacements de dépôts sont possibles sur la propriété le long d’allées ou de chemins.
La majorité des travaux forestier prévus dans le plan simple de gestion depuis 2013 n’ont semble-t-il pas été
effectués. Pour autant, cela n’est pas forcément un problème au regard du suivi du Plan Simple de Gestion
car, suivant l’article L. 222-2 du Code Forestier : « Le propriétaire aura le droit d’avancer de cinq ans ou de
retarder de cinq ans le programme d’exploitation prévu au plan simple de gestion, sans avoir à consulter au
préalable le centre intéressé. ».
Les plantation réalisées entre 2019 et 2021 sur environ 70 hectares de plaines sont en cours d’intégration aux
PSG.
Les plaines agricoles – environ 524 hectares
Le bien, objet de la présente estimation, comprend un ensemble de terres agricoles pour une surface totale de
524 hectares, avec un accès très facile à l’eau.
Les terres sont situées en petite zone agricole dite de « Val de Loire ». Le dit ensemble est très regroupé et
majoritairement loués à deux structures d’exploitation différentes par bail rural . Une partie de la propriété
de la Caille est exploitée en Commodat annuel renouvelable (la Héronnière) en cultures céréalières ou
prairies, le reste est cultivé pour le compte du propriétaire en cultures de chasse, couvert à gibiers.

La qualité agronomique des parcelles étudiées est relativement homogène. Ce sont des sols sableux à sablo-
limoneux, parfois graveleux reposant entre 30 cm et plus de 1 m sur une argile, ou une argile graveleuse, ou

une argile lourde imperméable. Ce sont des sols acides en surface et en profondeur, hydromorphes à très
hydromorphes. Sans aménagement préalable (drainage, irrigation et amendements) ces sols offrent de faibles
potentialités agricoles et forestières.
Il est à noter que le réseau de fossés est en parfait état et favorise la qualité générale des terres en les
assainissant, et valorise ainsi les terres.
Plusieurs forages sont exploités pour l’arrosage des cultures, avec pivot ou enrouleurs;
La propriété est exceptionnelle pour sa quantité de plans d’eau qui comprennent :
• de nombreux trous d’eau et mares,
• 17 étangs régularisés auprès de l’administration.
Les trous d’eau sont pour partie naturels et très utiles pour la faune sauvage.
Les étangs sont facilement accessibles et permettent la pratique de la chasse et de la pêche. Ce sont des plans
d’eau de type eaux closes, alimentés par ruissellement naturel, sans liaison avec un cours d’eau.
Les digues et ouvrages des étangs semblent en bon état et sans problème d’étanchéité. Le propriétaire n’a
pas connaissance de la présence d’espèce invasive.
Les étangs de la propriété sont alimentés naturellement par le ruissèlement et les fossés en excellent état.
Des forages, permettent également de rempli les plans d’eau au besoin.
Cette alimentation sécurisée des étangs en eau facilite grandement la gestion du gibier, et en particulier celle
des gibiers d’eau. Cela offre la possibilité d’abriter de fortes populations de canards et d’organiser
facilement de nombreuses chasses aux canards dans une même journée.
Valeur cynégétique du territoire
Il est à noter que le biotope du territoire est particulièrement favorable à la faune sauvage.
Le plan de chasse triennal 2020 – 2023 indique en effet un prélèvement possible sur la partie ouverte du
territoire de 15 chevreuils, 5 cerfs (dont un grand cerf), 8 biches et 8 jeunes (les sangliers ne sont pas soumis
à plan de chasse dans le Loiret).
Le potentiel supplémentaire de l’enclos est tout à fait exceptionnel avec environ 450 sangliers et 50 cervidés
prélevés en 2020. Le cheptel restant est estimé à 400 sangliers, 50 cervidés et 40 chevreuils.
Il est ainsi possible de réaliser sur l’ensemble du domaine tous les types de chasse possibles en une seule
journée.
C’est indéniablement ce qui fait le caractère exceptionnel de ce territoire et ce qui explique qu’il s’agissait
de l’une des chasses les plus appréciées et un lieu de rendez-vous prisé par de nombreuses personnalités.
Les constructions
Nous avons pu relever sur le site environ 2.120 m2 de surface habitable et 9.530 m2 de dépendances.
Les constructions sont réparties en plusieurs ensembles distincts.
PRORIETE UNIQUE


Diagnostic de performance énergétique (DPE)
Logement économe
<= 50
A
51 à 90
B
91 à 150
C
151 à 230
D
231 à 330
E
331 à 450
F
> 450
G
Logement énergivore
DPE non communiqué

Indice d'émission de gaz à effet de serre (GES)
Faible émission de CO₂
<= 5
A
6 à 10
B
11 à 20
C
21 à 35
D
36 à 55
E
56 à 80
F
> 80
G
Forte émission de CO₂
DPE non communiqué


Demander plus d'informations


CONSULTANT EN IMMOBILIER DE PRESTIGE

ET GESTION DE PATRIMOINE




Vous pouvez vous inscrire gratuitement sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique, prévu par l’article L223-1 du code de la consommation, sur le site Internet www.bloctel.gouv.fr ou par courrier adressé à Société Opposetel, Service Bloctel – 6, rue Nicolas Siret – 10 000 Troyes.




* Champs obligatoires